Eric Schmidt avoue avoir "foiré" dans le Web social

Lors d'une conférence, Eric Schmidt dit "assumer ses responsabilités" dans l'échec de Google face à Facebook.

Eric Schmidt, ex-CEO et aujourd'hui président exécutif de Google a déclaré qu'il devait "assumer ses responsabilités" dans l'échec de Google pour ne pas avoir pu prendre le virage du "web social" et pour ne pas avoir réussi à contrer Facebook dans ce domaine. Il a ainsi avoué "avoir foiré", selon ses propres termes, à établir  un partenariat avec Facebook. Le réseau social aurait préféré conclure plusieurs accords avec Microsoft.


L'ex-PDG de Google a également évoqué, selon lui, l'existence d'un "club des 4", composé de 4 entreprises à la croissance "jamais vue" citant ainsi Google, Apple, Facebook et Amazon qui, selon lui, participent toutes les 4 à la transformation de la société. Eric Schmidt a indiqué "pouvoir ajouter d'autres entreprises comme Paypal ou Twitter mais pas Microsoft", qu'il avait pourtant considéré comme son plus grand rival quelques mois plus tôt. Il a également reconnu "avoir de l'admiration pour ce qu'a accompli Facebook", notamment en matière "d'identité" du web, qui restait un espace anonyme. Google a récemment répondu à Facebook en lançant son bouton social "+1" (lire : "Avec son bouton like, Google veut s'imposer dans la recherche sociale", du 31/03/11).

Google / Facebook