Que sont devenues les start-up stars ? LeWeb : Yoono et Goojet

  
   © Capture d'écran / Yoono

Récompensée comme meilleure start-up lors de l'édition 2006 de la conférence LeWeb, Yoono était à l'époque un moteur de recherche collaboratif. Ce concept, qui avait séduit le jury, a depuis été abandonné. Aujourd'hui, Yoono existe toujours mais se présente désormais comme une extension de navigateurs (Firefox et Chrome) permettant à l'internaute d'accéder à ses comptes sur des réseaux sociaux, dont Facebook, Twitter, LinkedIn et YouTube. Le service existe sous forme de logiciel PC et d'application iPhone.

  
   © Capture d'écran/Goojet

Le repositionnement de Yoono n'a pas encore porté ses fruits. Après avoir progressé à 100 000 euros en 2008, le chiffre d'affaires de la société à chuté à seulement 5 000 euros en 2009, pour une perte de 721 000 euros.

 

En 2007, LeWeb a récompensé une autre jeune pousse française, Goojet. Cette société toulousaine avait développé un portail personnalisable pour mobile. Avant la conférence, Goojet avait convaincu des investisseurs en levant 2,3 millions d'euros. Un premier tour de table suivi d'un deuxième au printemps 2009, d'un montant de 6 millions d'euros.

La confiance des investisseurs ne signifie pas que le service soit rentable. En 2009, Goojet a perdu 1,9 million d'euros, pour 92 000 euros de chiffre d'affaires.

LeWeb / Chiffre d'affaires