Un évêque fait condamner Facebook en France


La justice condamne Facebook pour avoir laissé ses membres tenir des propos "injurieux" vis-à-vis d'un évêque et "incitant à la haine raciale". Une première.

Facebook s'est fait condamner ce mardi 13 avril par le juge des référés pour ne pas avoir fermé le groupe "Courir nu dans une église en poursuivant l'Evèque", affichant une photo de l'évêque de Soisson, Mgr Giraud. Pour ses plus de 20 000 membres, le principe était de répondre à une simple question : "Qu'est ce qu'on en fait une fois qu'on l'a attrapé", en résonnance avec les affaires de pédophilie qui concernent actuellement l'Eglise.

Alerté fin-février de l'existence de ce groupe, l'évêque explique dans le journal l'"Union" avoir demandé à Facebook, via son avocat, de retirer sa photo. Mais le réseau social n'aurait pas réagi. Saisi de l'affaire, le juge des référés a finalement considéré les contenus du groupe "illicites et injurieux" et "incitant à la haine raciale", sanctionnant la non-réaction de Facebook.

Le réseau social a donc été condamné à communiquer au juge le nom des créateurs du groupe, fermer la page sous les huit jours, et verser 500 euros par jour de non-respect de la décision. La page était encore accessible ce mercredi à midi, arborant toujours la photo de l'évêque. Les commentaires ont cependant été effacés.

Cette affaire est une première en France pour Facebook qui se voit condamné en sa qualité d'hébergeur et laisse planer un risque juridique important à la fois sur le réseau social mais aussi pour les créateurs de groupes dont les contenus sont illégaux.

Juridique / Facebook