L'hypothèse d'une union avec Yahoo fait son retour chez AOL

Après le limogeage de Carol Bartz chez Yahoo, AOL aurait de nouveau proposé au portail violet d'étudier différents scénarios de rapprochement entre les deux groupes.

L'arlésienne fusion entre Yahoo et AOL fait de nouveau son retour. Le PDG d'AOL, Tim Armstrong étudierait actuellement l'opportunité d'un rapprochement avec le portail violet. Des discussions entre les deux groupes auraient eu lieu et différentes options seraient envisagées de la part d'AOL pour opérer cette association. Selon "Bloomberg", l'un de ces scénarios se traduirait par un rachat d'AOL par Yahoo. Tim Armstrong deviendrait le PDG du nouvel ensemble.


L'idée d'un tel rapprochement entre ces deux marques déclinantes du Web ne date pas d'hier. Dès 2008, AOL avait été envisagé de fusionner son activité éditoriale et publicitaire avec Yahoo, alors visé par une offre de rachat de 45 milliards de dollars de la part de Microsoft. En septembre 2010, plusieurs fonds d'investissement, dont Silver Lake et Blackstone avaient contacté AOL pour proposer de participer à un rachat de Yahoo.


Le retour du spectre d'un mariage entre AOL et Yahoo intervient après le limogeage soudain de la PDG de l'entreprise, Carol Bartz. Approchée en 2010 par Tim Armstrong, cette dernière s'était montrée hostile à l'union des deux groupes. Avec la mise à l'écart de Carol Bartz, AOL pourrait bénéficier de davantage d'écoute chez Yahoo.


AOL pourrait par ailleurs chercher à profiter de la crise de confiance de certains actionnaires de Yahoo vis-à-vis du conseil d'administration du groupe. Le fonds d'investissement Third point qui détient 5,2% du groupe s'est récemment fendu d'une lettre ouverte dénonçant la responsabilité du board quant à l'évolution de Yahoo depuis quelques années. Third point militait notamment pour un rachat de Yahoo par Microsoft en 2008. Un rapprochement avec AOL pourrait donc convaincre certains actionnaires.

Google, Yahoo, Microsoft / Yahoo