Qui demande à Google de supprimer des contenus ? Les Etats ayant fait le plus de demandes de suppression

Google détaille également le nombre de demandes de retraits de contenus qu'il reçoit des autorités nationales, via les autorités judiciaires ou via des organes exécutifs tels que la police, de juin 2011 à décembre 2011. Le moteur de recherche s'est d'ailleurs ému de la croissance des demandes de retraits par certains pays occidentaux, ciblant parfois des contenus de nature politique. "C'est alarmant non pas seulement parce que la liberté d'expression est en danger, mais parce que certaines de ces demandes émanent de pays que vous ne suspecteriez peut-être pas - des démocraties des pays occidentaux qui ne sont pas typiquement associés à la censure", explique la société.

 

De fait on se rend compte que pour de nombreux pays, Google refuse de répondre favorablement à leur demande dans plus d'un cas sur deux.


Les Etats ayant fait le plus demandes
RangPaysNombres d'éléments ciblésNombre de demandes effectuéesPourcentage d'acceptation
Source : Google
1Etats-Unis619218741%
2Allemagne172210377%
3Royaume-Uni8474955%
4Australie6461735%
5Brésil55419454%
6Espagne3074337%
7Argentine2664695%
8Inde25510531%
9Corée du Sud2499480%
10Turquie1744556%

Les Etats-Unis sont les champions des demandes de retrait. Pas toujours à bon escient si on en croit Google qui cite l'exemple d'un organisme local officiel qui a déposé une demande de suppression de vidéos YouTube montrant des actes de brutalité policière. Une demande à laquelle Google a refusé de donner suite.

A noter que ce certains pays, parmi lesquels des dictatures, n'intègrent pas ce classement pour la simple raison que Google n'y est pas accessible. Ajoutez à cela le cas de la Chine où la recherche sur le moteur de Google est soumise à la censure sur certaines expressions "sensibles".


Microsoft / Google