"Les Assises du numérique, ça commence dans 10 jours"

Le Grenelle de l'Internet et du numérique d'Eric Besson commence le 29 mai prochain. Quel est le programme, qui va intervenir pourra-t-on y assister : réponses avec son coordinateur, Christophe Stener.

JDN. Quel est le principe des Assises du numérique ?

Christophe Stener. Pendant une journée complète, le 29 mai prochain, nous allons évoquer l'évolution des TIC en France. L'objectif est de créer le débat, pas nécessairement d'arriver à un consensus, du moins dans un premier temps. Cette journée est en fait le lancement des assises du numériques qui prendront la forme d'ateliers organisés par Eric Besson à Paris et dans toute la France pour engager la réflexion. Parmi les thèmes évoqués le 29 mai,on trouvera les enjeux de la culture et du loisir numériques, Internet 3.0, le très-haut débit, l'administration électronique... Puis parmi les ateliers qui se dérouleront après dans toute la France : sensibilisation des TPE,cybercriminalité, télévision mobile personnelle, e-commerce... Le programme est très vaste et chaque thème passionnant !

 

Qui va contribuer et qui va assister aux débats ?

Nous pourrons accueillir plus de 1.000 personnes àl'Université de Paris-Dauphine le 29 mai, l'entrée étant gratuite. Malgré cela,nous sommes déjà à guichet fermé depuis 10 jours; j'encourage donc ceux qui ne l'ont pas encore fait à s'inscrire en liste d'attente sur le site. Nous essayerons de rediffuser les assises en ligne, dans la mesure du possible, pour ceux qui ne peuvent y être physiquement.
Du côté des intervenants, nous avons dû faire des choix. On trouvera donc des parlementaires français, des représentants européens, des sociétés installées. Mais nous accueillerons aussi des start-up françaises, ainsi que des représentants de la société civile. Ceux qui ne pourront pas intervenir pendant les ateliers pourront toutefois exprimer leur point de vue sous la forme d'une contribution écrite que nous transmettrons au cabinet d'Eric Besson.


Que faudra-t-il pour que cette conférence soit une réussite ?

Chaque atelier sera ouvert par un membre du gouvernement et animé par un parlementaire. Ensuite le débat s'engagera et nous aurons une mini-synthèse à la fin. Je pense que le succès de nos ateliers reposera sur trois points.
- En premier lieu, que l'éclairage soit à la fois français et européen ; il ne faut pas tout ramener à un débat européen mais cette dimension ne doit pas être oubliée.

- En deuxième que les ateliers soient contradictoires, qu'il y ait un véritable débat. Par exemple, sur le sujet de la copie privée que je connais bien, nous avons appelé Patrick Bloche en tant que président de séance et nous avons invité des représentants des ayants-droits. C'est ce que j'appelle un débat républicain et pluriel.
- Enfin, et c'est peut être l'objectif, il est indispensables qu'il ressorte de ces assises une reconnaissance des TIC comme une priorité gouvernementale.

 

 

  Parcours

Âgé de 52 ans, Christophe Stener est membre du Comité de direction d'HP France, secrétaire général en charge notamment des relations institutionnelles et de l'engagement dans les programmes de Citoyenneté d'HP France. Diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris et de l'École Nationale d'Administration (promotion Droits de l'homme - 1981), Christophe Stener a exercé la première partie de sa carrière au sein du ministère de l'Economie, des Finances et du Budget de 1981 à 1987, avant de quitter la fonction publique pour rejoindre le secteur privé.

Christophe Stener a été consultant en systèmes d'information, en organisation et en stratégie au sein d'Accenture et de Cap Gemini.Au sein de Gemini consulting, il a assuré, en tant que Vice-Président, le développement du secteur Sciences de la vie. Il a également été en charge de directions commerciales au sein de Bull, Cap Gemini, SAP et Mandrakesoft,puis des relations stratégiques et institutionnelles de Microsoft Franceavant de rejoindre, en 2004, HP France pour y prendre les fonctions de Secrétaire général.

Christophe Stener est par ailleurs président de l'Union Professionnelle " Alliance TICS ", du SFIB, le syndicat de l'industrie des Technologies de l'Information et vice-président de l'association européenne des Technologies de l'Information et de la Communication, EICTA, basée à Bruxelles.Il est également membre du Conseil d'Administration de l'AFNOR. Christophe Stener est auteur d'un manuel de droit fiscal publié aux éditions Masson en 1985.

 

 

 

Autour du même sujet