Jeux d'argent : l'Arjel attend une centaine de candidats

Une centaine d'opérateurs de paris devraient déposer un dossier de candidature auprès de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), afin d'obtenir une licence française d'opérateur de paris et de jeux d'argent, une fois l'ouverture du marché français effective. C'est ce qu'a estimé Jean-François Vilotte, le directeur de la Fédération française de Tennis, chargé par Eric Woerth de préfigurer la future autorité administrative. Le projet de loi encadrant l'ouverture des jeux d'argent en ligne sera examiné les 7 et 8 octobre à l'Assemblée nationale. Eric Woerth veut désormais aller vite, afin que les paris sportifs soient rendus légaux pour la Coupe du monde de football prévue à l'été 2010 en Afrique du sud. En attendant, les opérateurs de paris, toujours illégaux, continuent à faire de la publicité sur Internet (lire le dossier : Jeux d'argent : les publicités illégales des opérateurs de paris, du 14/09/2009).

Juridique / Paris sportifs