Liliane Bettencourt ignorait être actionnaire de Betclic

La milliardaire a expliqué ne pas être au courant de son investissement dans la société de Stéphane Courbit, qui détient des parts dans BetClic, Everest Poker et MyMajorCompany.

Liliane Bettencourt n'a pas eu connaissance d'un investissement réalisé en son nom dans la société de Stéphane Courbit Lov Group Invest, qui détient des parts dans BetClic, Everest Poker et MyMajorCompany. C'est ce que la milliardaire a déclaré au juge des tutelles de Courbevoie lors d'une audition réalisée à son domicile de Neuilly-sur-Seine après la demande de mise sous protection judiciaire déposée par sa fille fin juin, indique "Le Point". L'héritière de L'Oréal a également expliqué ne pas connaître Stéphane Courbit. Ce dernier avait pourtant affirmé qu'elle était "parfaitement informée" de cet investissement.


François Bettencourt-Meyers, la fille de Liliane Bettencourt, demande la révocation du mandat de protection à l'avocat de sa mère, Me Pascal Wilhelm, à qui elle reproche d'être aussi l'un des avocats de Betclic, le site de paris en ligne de Stéphane Courbit. Début juin, Liliane Bettencourt avait pris 20 % du capital de Lov Group Industrie (LGI), le holding de tête de Lov Group. Cette transaction, dont le montant s'élève à 143 millions d'euros, a été opérée via la création d'une structure dédiée, Financière L'Arcouest, une société unipersonnelle dont elle est la présidente. Ce partenariat était censé porter sur une durée de 10 ans. Stéphane Courbit a depuis proposé à Liliane Bettencourt d'annuler cet investissement.

Liliane Bettencourt / Holding