La nouvelle villa de Mark Zuckerberg en image

Le fondateur et patron de Facebook s'offre une villa pour près de 7 millions de dollars à Palo Alto (Californie), non loin des futurs locaux de Facebook.

Marc Zuckerberg s'est enfin décidé à devenir propriétaire. Et c'est tout naturellement à Palo Alto en Californie, à coté des futurs locaux de Facebook, qu'il s'est décidé à investir près de 7 millions de dollars dans une villa plutôt cossue.  Pour le prix, le patron de Facebook bénéficiera d'une surface de près de 500m2, répartie en 5 chambres dont une suite en marbre. La maison, construite en 1903, et qui a accueilli un ancien sénateur américain du nom de Marshall Black en 1909, dispose également d'une piscine d'eau salée. Un équipement de série lorsque l'on achète une villa de ce standing en Californie.


Mark Zuckerberg semble, petit à petit, décidé à accepter son statut de célébrité, comme le montre le reportage réalisé par Oprah Winfrey  en septembre dernier au sein de son précédent domicile. Pourtant de nature discrète, beaucoup décrivent Mark Zuckerberg comme quelqu'un de simple adepte d'un style de vie modeste. D'après le "Los-Angeles Time", le créateur de Facebook aurait d'ailleurs inscrit "minimalisme" et "élimination de l'envie" comme centres d'intérêt sur son profil Facebook personnel.


Le réseau social de près d'un demi-milliard de membres devrait bientôt déménager dans la ville de Menlo Park (limitrophe de Palo Alto), plus précisément dans les anciens locaux de Sun Microsystems. Ce complexe de 93 000m2 devrait être suffisant pour accueillir les 2 000 employés de l'entreprise. En effet, les anciens locaux étaient devenus trop petit, ce qui parait logique lorsque l'on sait que le nombre de salariés de Facebook augmente de 50% chaque année. Palo Alto semble d'ailleurs s'imposer comme l'adresse de référence pour tout CEO de grand groupe technologique qui se respecte : Steve Jobs (Apple) ou Larry Page (Google) y ont également élu résidence.  

 

zuck
La nouvelle villa de Mark Zuckerberg © Alan Pinel Realtor (www.apr.com)

Facebook / Mark Zuckerberg