USA : Les NTIC durement touchées par les licenciements


Près de 175 000 emplois ont été supprimés en 2009 dans le secteur des NTIC aux Etats-Unis. Un record depuis 2005.

L'industrie high-tech n'avait pas connu autant de licenciements depuis 2005. Selon le cabinet Challenger, Gray & Christmas, les entreprises du secteur ont supprimé 174 629 emplois en 2009, soit 12,3 % de plus par rapport à l'année précédente. Le secteur est particulièrement touché puisqu'il supporte 12,7 % des 1,2 millions d'emplois perdus dans l'ensemblel'industrie américaine.

Le secteur de l'électronique est le plus touché avec 65 300 suppressions d'emplois. Le secteur des télécommunications, à l'inverse, à perdu 9,4 % de postes en moins en moins qu'en 2008. L'informatique reste quant à lui stable avec près de 65 000 emplois disparus.

Cependant, le cabinet de reclassement se veut optimiste : "les entreprises informatiques et électroniques devraient être parmi les premières à voir le rebond, car les entreprises (en général, ndlr) essaient de différer les embauches en augmentant leur productivité grâce aux technologies", explique un de ses représentants à l'AFP.

La Silicon Valley n'est pas la moins touchée. Selon le ministère américain de l'Emploi, le nombre de personnes employées dans les secteurs des semi-conducteurs dans la région de Santa Clara a atteint son point le plus bas depuis 10 ans, à 39 500 salariés en septembre dernier, contre 73 400 fin 2000.

Autour du même sujet