Olivier Aizac (Leboncoin.fr) "Leboncoin n'a pas besoin de relais de croissance"

Le patron du site d'annonces gratuites Leboncoin.fr revient sur le départ de Spir et fait le point sur son activité.

Spir Communications a cédé ses parts dans Leboncoin au norvégien Schibsted, avec qui il avait lancé le site d'annonces gratuites il y a presque 5 ans. Pourquoi ?

Quand on se sépare, c'est en général qu'on ne s'entend plus. Mais s'il y a eu des divergences entre nos actionnaires, je ne les connais pas. La séparation s'est en tout cas faite en bons termes. D'ailleurs, notre partenariat sur l'immobilier avec les sites de Spir se poursuit.
Quand il a voulu décliné son site d'annonces gratuites en France, Schibsted avait cherché un partenaire local sur lequel s'appuyer. Mais le concept est désormais rodé, exporté dans une vingtaine de pays dans le monde. Notre maison-mère ne s'accompagne pas toujours d'acteurs locaux, et je ne sais pas si elle cherchera un nouveau partenaire en France.

 

Leboncoin semble maintenir son très fort rythme de croissance. Comment s'est développée l'activité depuis un an (Lire l'interview d'Olivier Aizac du 03/11/09) ?

3,5 millions de visiteurs uniques viennent chaque jour sur Leboncoin.fr et notre audience mensuelle approchait les 13 millions de visiteurs uniques en décembre. Ce qui fait de nous le 18ème site français. Les internautes peuvent accéder à 14 millions d'annonces actives, auxquelles s'en ajoutent 500 000 chaque jour. Cette croissance se retrouve dans nos résultats financiers, puisque nous avons généré 18 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2009, contre 5,5 millions l'année précédente. Pour 2010, la croissance sera à nouveau à trois chiffres.


L'année dernière, Kijiji, le site d'annonces gratuites d'eBay a fermé en France. Comment interprétez-vous cette disparition ?

Ce n'est pas une disparition, car le concept a été intégré dans "eBay petites annonces". Ce site a adopté notre présentation avec un accès aux annonces via une carte de France. Quand le maître copie l'élève, on se dit qu'on n'a pas trop mal travaillé. eBay reste notre principal concurrent généraliste mais nous avons aussi plusieurs sites spécialisés dans l'immobilier, l'automobile ou l'emploi parmi nos concurrents. Dans l'automobile et l'immobilier, nous sommes le premier site en termes d'audience en France. Notre priorité est de poursuivre notre développement, en particulier sur ces deux thématiques. Mais Leboncoin n'a pas besoin de nouveaux relais de croissance aujourd'hui. Il nous faut avant tout accompagner notre développement rapide. Cela paraît facile, mais cette facilité apparente masque beaucoup d'efforts.

 

Le bon coin