TIC : NKM lorgne 3 à 5 milliards d'euros du grand emprunt


NKM et d'autres membres du gouvernement organisent un séminaire la semaine prochaine pour discuter des priorités d'investissement numérique dans le grand emprunt national.

Le grand emprunt national devrait financer en partie l'économie numérique. Mais quels domaines en particulier ? Pour en débattre, Nathalie Kosciusko-Morizet organise le 10 septembre avec plusieurs ministres un séminaire. Y participeront également Alain Juppé et Michel Rocard, co-présidents de la commission chargée d'identifier les priorités de l'emprunt national.

Trois tables rondes seront organisées. La première, "Infrastructures et réseaux", sera consacrée au développement du territoire grâce aux réseaux et aux services numériques. Les participants discuteront en particulier du rôle du très haut débit, pour lequel NKM aimerait obtenir de 3 à 5 milliards d'euros, selon "Les Echos". Y participeront notamment les présidents de l'Arcep et de l'Association des fournisseurs d'accès Internet (AFA).
 
La deuxième table, présidée par le secrétaire d'Etat au Commerce Hervé Novelli, s'intéressera aux moyens de renforcer la compétitivité des entreprises françaises via de nouveaux outils numériques. L'entrepreneur et PDG de Meetic Marc Simoncini y participera. Enfin une dernière table sera consacrée au rôle du numérique pour valoriser et rendre accessible le patrimoine français. S'y retrouveront Mats Carduner, le patron de Google France et le nouveau ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, qui a tempéré il y a quelques jours la volonté de la BNF de confier à Google la numérisation de ses livres.

Nathalie Kosciusko-Morizet