Comment les réseaux sociaux vont accroître la productivité Une plateforme plus collaborative que commerciale

Les deux-tiers du potentiel de création de valeur des réseaux sociaux pour les entreprises proviennent de leur utilisation non comme plateforme commerciale mais comme plateforme collaborative, aussi bien interne qu'externe, affirme le McKinsey Global Institute. Un gisement de productivité qui devrait pousser les entreprises à faire évoluer leurs organisation et leur culture.


Le cabinet rappelle qu'en moins de 10 ans, plus d'un milliard de personnes ont été happées par le phénomène des réseaux sociaux. Ceux-ci ont bousculé la production et l'échange d'informations à l'échelle de la planète, ce dont les entreprises ont commencé à tenir compte, en premier lieu pour communiquer avec leurs clients, comprendre et influencer leurs comportements d'achat. Sauf que les réseaux sociaux offrent aux entreprises des gisements de création de valeur bien plus larges, demeurant à ce jour très peu exploités.


Ils résident principalement dans le potentiel de productivité découlant de l'amélioration des processus collaboratifs. Ainsi, McKinsey estime que les salariés dont le travail est fondé sur des "interactions complexes", autrement dit sur l'analyse et le traitement à forte valeur ajoutée d'informations, pourraient faire progresser leur productivité de 20 à 25%.


potentiel de gains de productivité et temps dégagé induits par l'amélioration
Potentiel de gains de productivité et temps dégagé induits par l'amélioration des processus de communication et de collaboration grâce aux réseaux sociaux © McKinsey Global Institute, 2012

"L'opportunité organisationnelle est bien plus importante encore que l'opportunité marketing et commerciale. Les réseaux sociaux sont un outil extraordinaire pour mobiliser l'intelligence collective d'organisations toujours plus étendues et complexes" précise Eric Hazan, leader du pôle de compétences Internet et médias au bureau de Paris de McKinsey.

Web 2.0 / Réseaux sociaux