Pandora creuse ses pertes et perd son CEO

Pour son trimestre fiscla se terminant la 31 janvier, Pandora a enregistré un CA supérieur aux attentes, de 125,1 millions de dollars, faisant grimper son titre en bourse de 19%.

Le titre du service de radio en ligne Pandora a gagné 19% sur le Nasdaq suite à l'annonce de ses résultats sur son quatrième trimestre fiscal se terminant fin janvier : le chiffre d'affaires de la société a grimpé de 54% comparé à la même période l'an passé pour atteindre 125,1 millions de dollars. En revanche, les pertes de Pandora se creusent à 14,6 millions de dollars, contre 8,2 millions de dollars à la même période en 2011.

Lors du dernier trimestre, 109 millions de dollars de CA ont été réalisé par la publicité (+51%) et 16,1 millions de dollars grâce aux abonnements (+74%). Ces chiffres comprennent les 80,3 millions de dollars de CA générés via le mobile, soit plus du double qu'un an auparavant. 

Sur son exercice annuel, le chiffre d'affaires de Pandora atteint 427,1 millions de dollars (+56%), dont 255,9 millions de dollars générés grâce au mobile (+105%), canal qui représente désormais près de 60% de son chiffre d'affaires. Ses pertes annuelles s'élèvent à plus de 38,1 millions de dollars, contre 16,1 millions de dollars un an plus tôt.

Si ces résultats supérieurs aux attentes ont été bien accueillis par les marchés, la principale surprise vient de la démission du dirigeant de la société Joe Kennedy, à la tête de Pandora depuis juillet 2004. par ailleurs, le groupe n'a pas donnée d'indication sur un lancement de son service dans de nouveaux pays. En février, Tom Conrad, CTO de la société, indiquait au JDN que les revenus publicitaires de Pandora ne permettent pas de couvrir le coût des droits d'auteurs demandés par les majors en Europe (lire l'interview "Nos revenus publicitaires ne couvrent pas les royalties demandées par les majors en Europe", du 20/02/13).

Musique en ligne / Pandora