Cinq projets serious gaming et Web 2.0 retenus par NKM Donjon & Radon, pour faire aimer les sciences

Détournant le nom du célèbre jeu de rôle Donjons & Dragons, ce projet est un outil de sensibilisation aux sciences à destination des collégiens. Dans un premier temps, la discipline promue est la physique. Donjon et Radon prend la forme d'un univers fantastique au sein duquel l'élève doit utiliser ses connaissances scolaires pour mettre au point sa stratégie. "Par exemple, il doit combattre un dragon en cuivre, précise Julien Llanas, enseignant travaillant au projet. Quelle solution doit-il employer pour le dissoudre ?" 

 

julien llanas (enseignant) et sébastien bru (directeur du développement d'ad
Julien Llanas (enseignant) et Sébastien Bru (directeur du développement d'AD Invaders) © Journal du Net / Flore Fauconnier

Les enseignants peuvent introduire leurs besoins pédagogiques dans cet univers virtuel. Ils peuvent également façonner sa physionomie, de même que l'expérience du joueur, en éditant des éléments du jeu. Via des codes barres ou puces RFID, la manipulation d'objets physiques aura de plus un impact dans le jeu.

 

Donjon & Radon, dont la priorité sera désormais d'intégrer des technologies de réalité augmentée, de renouveler la narration du jeu et d'enrichir son potentiel pédagogique, vise à répondre au désintérêt croissant des étudiants pour les voies scientifiques de l'enseignement supérieur. 

 

Le studio de jeu AD Invaders, spécialiste de l'advergaming 3D temps-réel en ligne, travaille sur ce projet avec le laboratoire d'informatique LIP 6 de l'université Paris 6, le rectorat de Créteil, un think tank de l'ENS et Microsoft, sans financement de la part de l'éditeur.

Physique