La SEC enquête sur la fausse attaque cardiaque de Steve Jobs

L'annonce de la vraie-fausse crise cardiaque de Steve Jobs est prise très au sérieux par la Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité américaine de régulation des marchés financiers. Quelques minutes après l'annonce, vendredi 3 octobre, de la fausse attaque du patron d'Apple sur le site d'information contributif de CNN iReport.com, le titre du fabricant d'ordinateurs a chuté de plus de 9 %, avant que l'information ne soit démentie par Apple. La santé de Steve Jobs fait déjà l'objet de spéculations depuis plusieurs mois. A la fin du mois d'août dernier, l'agence Bloomberg avait notamment diffusé par erreur une nécrologie du PDG.

Apple / SEC