Un quart de la musique en France se vend sous forme numérique

S'il ne parvient pas encore à compenser la baisse du marché physique, le marché numérique de la musique connaît une forte croissance, notamment due au téléchargement d'albums.

Le marché français de la musique a accusé une nouvelle baisse en 2011, mais tend à se stabiliser. Selon le Syndicat national de l'édition phonographique (Snep), les ventes ont baissé de 3% contre -5,9% en 2010. Cette baisse est principalement due à celle des ventes de musique sur des supports physiques. Même s'il ne parvient pas à compenser la baisse globale du marché, le secteur du numérique connaît cependant une progression soutenue. Le téléchargement représente désormais la moitié du marché du numérique contre un tiers pour les abonnements aux services de musique en streaming, le reste étant notamment généré par les sonneries. La vente d'albums en téléchargement a notamment grimpé de 71% sur un an. Celle des single croît de 21%. Le numérique représente désormais 25% du marché français de la musique contre 16% en 2010. Le numérique devrait parvenir à compenser la baisse du marché global en 2013.

Téléchargement / Musique en ligne