En 2009, Internet s'est fait plus mobile et plus social


Le mobile et les réseaux sociaux sont les deux tendances fortes de l'Internet d'aujourd'hui, selon le bilan de l'année 2009 réalisé par Médiamétrie.

Poursuivant sa progression régulière, le nombre d'internautes en France était en décembre 2009 de 34,7 millions, en hausse de 3,3 % sur un an. Mais l'évolution la plus flagrante constatée par Médiamétrie à l'occasion de son bilan annuel est l'augmentation de 12,5 % du nombre d'utilisateurs se connectant au moins une fois par jour, à 19,8 millions. Le temps passé sur le Web a aussi gagné 10 minutes par jour pour atteindre 1 heure et 22 minutes quotidiennes.

Médiamétrie consacre l'Internet mobile comme la véritable tendance de l'année dernière, le désignant comme "un relais majeur de croissance pour l'Internet dans les années à venir". 16 % des Français détenaient un smartphone au troisième trimestre contre 10 % seulement six mois plus tôt. Conséquemment, le nombre de mobinautes atteint fin 2009 11,4 millions, sans compter les applications mobiles connectées. A noter que le trafic de l'Internet mobile provient aux trois quarts des utilisateurs d'iPhone ou d'iPod Touch.

Autre phénomène remarquable de l'année 2009 selon Médiamétrie, l'expansion des réseaux sociaux, au premier rang desquels Facebook dont l'audience est passée de 12,2 à 20,7 millions de visiteurs uniques entre janvier et décembre. Le temps passé sur le cinquième site le plus consulté de France dépasse désormais 4 heures et demie par mois. L'audience de Twitter, si elle reste modeste, a tout de même quintuplé entre janvier et décembre 2009, atteignant à 1,6 million.

"Utilisés pour mettre en avant des contenus", selon le directeur de Médiamétrie-NetRatings Julien Rosanvallon, les réseaux sociaux contribuent à augmenter la consommation de vidéos et la fréquentation des sites d'information. L'institut remarque en outre que les sites d'actualité enregistrent un pic d'audience entre 9 et 10 heures du matin, dépassant 720 000 visiteurs uniques à ce moment-là. 51,5 % du temps passé à consulter l'actualité concerne les sites de presse, qui devancent les agrégateurs et les portails (33,2 %), les pure players (7,7 %) et les sites d'information des radios et chaînes de télévision (7,6 %).

Visiteur unique