TF1 se sépare de son site de paris sportifs Eurosportbet

TF1 cède Eurosportbet à son directeur général. Le site de paris sportifs avait accusé une perte opérationnelle d'environ 26 millions d'euros en 2010.

Après Canal+ fin 2010, c'est TF1 qui jette l'éponge dans les jeux en ligne. Le groupe audiovisuel a annoncé jeudi 14 avril la cession de 100 % du capital de sa filiale SPS qui édite Eurosportbet à Soflive. Cette dernière compte parmi ses actionnaires le directeur général d'Eurosportbet Olivier Ou Ramdame. TF1 détenait l'intégralité de SPS depuis le rachat de la moitié du capital au fonds Serendipity, dirigé par Patrick le Lay, l'ancien président de TF1.


Si TF1 se sépare de cette filiale, c'est principalement parce qu'elle perd de l'argent. En présentant ses résultats pour l'exercice 2010, le groupe avait annoncé une perte opérationnelle de 26 millions d'euros sur ses "activités diverses", essentiellement due à Eurosportbet. Les opérations marketing censées soutenir son lancement en juin dernier (lire le dossier Zoom sur les premiers opérateurs de jeux d'argent en ligne, du 08/06/2011) ont notamment pesé lourd dans les pertes de SPS.


Début janvier, le PDG de TF1 Nonce Paolini dressait déjà un constat d'échec pour Eurosportbet qu'il expliquait aussi par une "réglementation qui n'est pas favorable et une fiscalité est très lourde, la plus lourde d'Europe". De nombreux acteurs ont ainsi augmenté leurs marges sur les prises de paris au risque de rendre les paris moins intéressants pour les joueurs. Tous espèrent un allègement de la loi de libéralisation du marché, qui prévoit une clause de revoyure en novembre prochain.


L'annonce de la cession d'Eurosport intervient quelques jours après celle par l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) d'un bilan plutôt terne du marché qui apparaît comme un début de désintérêt des consommateurs pour ce secteur. Les montants investis par les joueurs sur les 16 sites homologués au premier trimestre (147 millions d'euros) ont baissé de 26,5 % par rapport au quatrième trimestre 2010.

Paris sportifs / Tf1