Les mondes virtuels vont-ils connaître une deuxième vie ?


La population des mondes virtuels a augmenté de 39 % ce trimestre et avoisine les 600 millions d'utilisateurs. Une croissance tirée par les enfants, qui en grandissant devraient modifier la nature des réseaux sociaux.

Les mondes virtuels tels que Second Life ne font plus l'actualité depuis un bon moment, les réseaux sociaux ayant pris le relais. Pourtant, une étude du cabinet britannique Kzero rapporte que le nombre de leurs membres a encore crû de 39 % au deuxième trimestre 2009 pour atteindre environ 580 millions d'internautes, actifs ou non. Et alors que Facebook ou Twitter cherchent encore le moyen de gagner de l'argent, World of Warcraft, Entropia Universe, Habbo Hotal, Club Penguin et Second Life sont tous rentables, leur business models étant basés sur un système d'abonnements et de micropaiements.

Ces mondes virtuels seraient d'autant moins sur le déclin que ces 39 % de croissance proviennent en quasi-totalité des enfants, qui semblent remplacer leurs poupées et figurines par des avatars. C'est ainsi que Poptropica.com, qui cible les 5-10 ans, compte 76 millions de membres. Quant aux mondes destinés aux 10-15 ans, ils comptent autant d'"habitants" que les vrais pays : Habbo regroupe 135 millions de membres, Neopets 54 millions, Star Dolls 34 millions et Club Penguin 28 millions. Le cabinet fait donc le pari qu'en grandissant, ces jeunes internautes rechercheront des expériences en ligne plus immersives que ce que proposent aujourd'hui les réseaux sociaux.

Afin de procurer une expérience plus simple, la plupart des nouveaux mondes virtuels ne permettent aux utilisateurs de produire leur propre contenu. Twinity, qui vient de lever 4,5 millions de dollars, a développé des versions virtuelles de Berlin et Singapour, où l'internaute achète un appartement ou loue un magasin mais ne peut en construire lui-même. Bluemarsonline.com, encore en test, proposera un graphisme et des avatars beaucoup plus réalistes, le prix à payer étant là encore de ne pas laisser les membres créer leur contenu. Enfin, il devrait bientôt être possible de passer d'un monde virtuel à l'autre, grâce par exemple à Evolver.com ou encore OpenSimulator.

Autour du même sujet