Elections US : Pew Research Center confirme le rôle du Web


Plus d'un électeur américain sur deux a utilisé Internet pour faire son choix entre Obama et McCain. Les partisans du démocrate se sont montrés particulièrement actifs.

Plus de la moitié des Américains en âge de voter (55 %) ont consulté Internet dans le cadre de la campagne électorale pour la présidentielle, d'après une étude de l'institut indépendant Pew Research Center. Ce sont même 74 % des internautes américains qui déclarent s'être servis du Net pour recueillir ou échanger des informations sur l'élection.

La proportion d'Américains pour qui Internet constituait la principale source d'information sur l'élection a d'ailleurs plus que doublé en huit ans, passant de 11 % en 2000 à 26 % en 2008. Parmi les votants les plus jeunes et ceux disposant du haut-débit, Internet a même éclipsé les médias traditionnels que sont télévision, radio et presse papier.

Pew Research Center met également en avant le rôle majeur des sites de socialisation comme Facebook et MySpace et des plates-formes vidéo comme Youtube : 45 % des internautes disent avoir visionné des vidéos liées à l'élection et 52 % des membres de sites de socialisation affirment avoir employé leur site à des fins politiques. Ces dernières données confirment d'ailleurs le caractère actif de l'utilisation d'Internet dans le processus politique.

Côté candidats, les experts jugent que le recours massif de Barack Obama au Web pour lever des fonds et recruter des bénévoles a largement contribué à sa victoire. 15 % de ses partisans déclarent avoir effectué des dons en sa faveur sur Internet, alors que dans le camp du républicain John McCain, seuls 6 % des ses soutiens lui ont fait des dons en ligne.

Les partisans de Barack Obama se sont par ailleurs montrés plus actifs sur le Web que leurs adversaires. 26 % des partisans du démocrate actifs sur Internet postaient sur des forums, contre 15 % seulement des internautes soutenant John McCain. (Lire aussi La net-campagne de Barack Obama, instrument de sa victoire, du 6/11/2009.)

Etats-Unis