Zuckerberg appelle Obama pour critiquer la surveillance d'Internet

Le patron de Facebook a "exprimé sa déception à propos des dommages que le gouvernement est en train de créer pour notre avenir à tous".

Lorsque Mark Zuckerberg veut se faire entendre, il en appelle directement au sommet de l'Etat. "J'ai appelé le Président Obama pour lui dire ma déception à propos des dommages que le gouvernement est en train de créer pour notre avenir à tous", a écrit le patron de Facebook dans un post sur sa page, jeudi. "Malheureusement, il semble que nous devrons attendre longtemps pour obtenir une vraie réforme."

Dans son message, Mark Zuckerberg tacle le gouvernement, critiquant les programmes de surveillance qu'il a mis en place. "Quand nos ingénieurs travaillent sans relâche pour améliorer la sécurité [de Facebook], nous imaginons que nous vous protégeons contre les criminels, pas contre notre propre gouvernement. Le gouvernement américain devrait être un champion pour Internet, pas une menace. Il doit être bien plus transparent sur ses agissements, ou bien les gens imagineront le pire." Le coup de gueule du CEO a déjà recueilli près de 300 000 "likes" et a été publié 25 000 fois.

Facebook / Gouvernement