Le business de Zynga à la loupe Des relations très avantageuses pour Facebook

Mise à jour le 19/07/11 suite à l'ajout par Zynga de nouvelles annexes de son document d'introduction en bourse auprès de la Securities and Exchange Commission (Sec).

 

La forte dépendance de Zynga à Facebook s'explique en partie par les relations commerciales qui unissent les deux entreprises. Dans plusieurs annexes de son document d'introduction en bourse, l'éditeur de jeux détaille les accords passés avec le réseau social qui vont au-delà de l'usage des Facebook Credits comme monnaie virtuelle exclusive. Selon l'accord passé entre les deux acteurs, Facebook monétise les pages de son réseau dans lesquelles sont lancés les jeux Zynga. Les recettes publicitaires ainsi dégagées sont partagées entre Facebook et Zynga, selon une répartition qui n'est pas communiquée.


farmville sur facebook
Farmville sur Facebook © Capture d'écran Facebook / Zynga

Zynga s'est également engagé à accorder une période d'exclusivité à Facebook pour tous les titres développés par l'éditeur et utilisant des modules proposés par le réseau, comme Facebook Connect (module de connexion sur des services tiers via un profil Facebook). La quasi-intégralité des jeux du catalogue Zynga est concernée par cette exclusivité. En échange, Facebook s'engage à aider Zynga à atteindre certains objectifs de croissance. Le réseau social promet notamment à maintenir le nombre de joueurs uniques mensuels des jeux Zynga.


Le réseau social interdit cependant à Zynga de déployer ses produits sur certaines plate-formes sociales concurrentes. Une liste de concurrents existe mais n'apparait pas dans le document d'introduction en bourse de la start-up. Il semble cependant probable que Google, pourtant actionnaire de Zynga, figure dans cette liste. Grand seigneur, Facebook autorise cependant Zynga à développer sa propre plate-forme de jeux indépendante.

Facebook / Jeux