Lemeilleurdesmarques.fr veut devenir la Bible Web des enseignes

Lancé en novembre 2007, ce moteur de recherche dédié veut permettre aux sites de marques de toucher plus efficacement leurs publics, dans un environnement favorable à la communication des enseignes.

Devenir une bible des marques sur Internet. Telle est l'ambition que se fixe Le Meilleur des marques (LMDM), un moteur de recherche spécialisé entièrement dédié à l'accès direct aux sites de marques. Lancé en novembre 2007 par l'agence de marketing relationnel Zegroup, ce site revendique une base de plus de 6.500 marques pour quelque 12.000 sites et mini-sites événementiels dédiés.


A l'origine de ce moteur de marques, Fleur Zieleskiewicz, fondatrice de Zegroup, dresse un constat d'échec des marques en matière de communication avec leurs consommateurs sur le Web. Selon elle, 75 % des requêtes effectuées sur Google concernent directement une marque, mais 15 % de ces demandes n'aboutiraient jamais. "Nous nous sommes rendus compte que malgré l'efficacité des moteurs de recherche, les sites de marques ne parvenaient pas toujours à rencontrer leur public, surtout les sites événementiels, dont l'adresse n'est pas toujours celle de la marque."


Vis-à-vis des internautes, Fleur Zieleskiewicz veut donc démocratiser l'accès aux marques, mais aussi à leurs opérations de promotions en ligne, jusqu'à présent réservées à quelques internautes. "Rester à l'affût des bonnes affaires est une activité gourmande en temps. Nous souhaitons les rassembler et les proposer aux internautes, sans pour autant dénaturer les opérations des marques, comme le font beaucoup de sites spécialisés", notamment en fournissant directement aux internautes les réponses à certains jeux.


En direction des marques, l'offre de LMDM consiste à garantir une visibilité optimale auprès des consommateurs, affranchie de commentaires négatifs, parfois courants sur les sites participatifs. A l'opposé des comparateurs de prix ou des moteurs de recherche généralistes, LMDM veut par ailleurs permettre aux enseignes de valoriser leurs offres sans être directement parasitées par celles de leurs concurrents. L'actualité des marques est par ailleurs mise en avant via du contenu rédactionnel, réalisé en interne.


Le Meilleur des marques génère plus de 90 % de son chiffre d'affaires grâce la publicité hébergée sur ses pages. Fleur Zieleskiewicz souhaite cependant diversifier ses sources de revenus, notamment en proposant aux marques d'acheter leur propres pages personnelles sur le moteur, afin d'y héberger visuels et contenus personnalisés. LMDM développe actuellement des modules de création de mini-sites et d'opérations événementielles internes au moteur (jeux concours, e-couponing, etc.).

 

Pour achever ces développements, LMDM espère boucler son premier tour de table d'ici la fin du mois d'avril pour lever environ 400.000 euros. Une seconde levée de fonds devrait également permettre de porter l'activité du moteur à l'international si son modèle venait à être validé. Mais pas seulement : Fleur Zieleskiewicz prévoit déjà de lancer une campagne de communication dès le début de l'été pour travailler la notoriété de ce site. "Finalement, nous allons nous-mêmes devoir devenir une marque", reconnaît-elle.

 

Grâce au seul référencement naturel, Lemeilleurdesmarques.fr revendique entre 25.000 et 30.000 visiteurs uniques par mois pour environ 100.000 pages vues. Sa fondatrice espère atteindre son premier million de visiteurs uniques d'ici la fin de l'année. Via l'inscription à un espace personnel, le site a également recruté un peu plus de 3.000 abonnés opt-in. La réceptivité aux discours des marques de ces abonnés devrait permettre de constituer une base d'internautes qualifiée. Elle pourrait être mise à la disposition de certaines marques.

Moteur de recherche