Shazam espère marcher dans les traces de Whatsapp

L'application mobile s'offre un nouveau design et ajoute des fonctionnalités pour accroitre ses revenus.

Rich Riley, le patron de Shazam, interviewé par Les Echos au Mobile World Congress de Barcelone, se félicite de l'acquisition de Whatsapp par Facebook pour 19 milliards de dollars. Et pour cause : "C'est une bonne nouvelle pour notre industrie. Cette opération montre que les applications avec un véritable potentiel ont une valeur exceptionnelle." Interrogé sur une potentielle approche des géants Google, Apple ou Facebook, il reste flou ("Nous n'avons pas besoin de nous adosser pour continuer à nous développer"), tout comme à l'évocation d'une future IPO : "Il n'y a pas d'urgence. Les investisseurs qui nous accompagnent, dans la Silicon Valley comme à Londres, sont solides."

En attendant, Shazam cherche à accroître ses revenus et à consolider son business model. L'application vient de présenter un nouveau design, à Barcelone, ainsi que de nouvelles fonctionnalités : l'accès facilité aux paroles des chansons et au clip vidéo, ainsi qu'à des vidéos liées au contenu, des recommandations exclusives, des biographies et discographies mieux organisées... Shazam tente aussi d'investir la télévision. Aux-Etats-Unis, l'application permet d'obtenir des informations sur les programmes de plus de 160 chaînes (musiques, comédiens...). La société revendique 420 millions d'utilisateurs, dont 88 millions actifs chaque mois.

Revenus / Whatsapp