Vidéo online et adblockers : 33% du temps de visionnage n'est pas monétisé

Une étude commandée par Secret Media révèle le manque à gagner causé par la présence des ad-blockers pour le marché publicitaire vidéo en France et d'autres pays d'Europe.

33% du temps que passent les internautes français à regarder une vidéo sur ordinateur n'est pas monétisé, la faute aux adblockers, selon une récente étude menée par JWPlayer pour le compte de la start-up Secret Media. Les résultats de cette étude menée entre avril et juin 2015 sont encore plus alarmants pour d'autres pays tels que l'Allemagne, pays d'origine d'Eyeo l'éditeur d'AdBlock Plus, où le ratio atteint 62% et le Royaume-Uni où il est de 42%. Aux Etats-Unis, l'ampleur du phénomène est moindre avec "seulement" 26% du temps passé qui est "non monétisé".

Secret Media estime ainsi que le marché publicitaire vidéo américain pourrait capter 35% d'investissements publicitaires supplémentaires si l'on mettait un terme aux ad-blockers. En Allemagne, on parle même de 263% de revenus en plus. 

Temps de consultation vidéo non monétisé à cause des adblockers © Secret Media

 

Marché publicitaire / Adblock