Google va lancer une vaste étude pour comprendre le succès des adblockers

Une large nombre d'internautes sera soumis à une série de tests permettant d'identifier les raisons qui incitent à installer un adblocker.

Google veut comprendre les motivations des utilisateurs des adblockers. Frédéric Filloux de la Monday Note révèle ainsi qu'au cours d'une présentation du géant de l'Internet la semaine dernière, concernant sa Digital News Initiative, le sujet des adblockers est venu sur la table. Et Google d'affirmer par l'entremise d'un de ses représentants, le Dr Thomas Schreiber, qu'il allait mener une étude d'envergure dans les mois qui arrivent pour comprendre ce qui motive un utilisateur à installer un adblocker. Un large nombre d'internautes sera ainsi exposé à ce que le Dr Thomas Schreiber qualifie de test de la charge cognitive au cours desquels chaque personne est rémunérée pour lire autant d'articles que possible.

Chaque série d'articles embarquera différents formats publicitaires, du plus intrusif au plus léger. De quoi permettre à Google de prendre la mesure du phénomène (le rapport annuel publié conjointement par Adobe et PageFair est à ce jour la seule étude de référence) et de comprendre les raisons d'un tel succès. Un moyen de comprendre en quoi l'IAB s'est planté, pour reprendre les propos du VP de l'organisation de représentation du marché de la publicité online, Scott Cunningham.

Cette enquête de Google est, quel qu'en soit le résultat, une bonne nouvelle. Elle prouve que le géant semble enfin décidé à se bouger face à un phénomène qui cristallise les peurs des annonceurs et éditeurs. D'autant que Google, qui accepte depuis un petit moment déjà de rémunérer Eyeo, l'éditeur d'Adblock Plus, pour figurer sur sa liste blanche, avait jusque là tendance à la jouer perso. Gageons que l'enquête permette à chacun d'avancer sereinement et de restaurer le dialogue entre l'écosystème publicitaire et l'internaute.


 

Google / Adblock