Pierre Calmard (iProspect) : "La question de la possession de ses données n'a aucun sens"

Le patron de l'agence de marketing digital à la performance du groupe Dentsu-Aegis était l'invité de notre émission, #Media.

Pierre Calmard, le patron de l'agence iProspect, était l'invité de l'émission #Media, présentée par le JDN et CBNews, diffusée en live mercredi à 12h30. Le créateur de l'agence de marketing digital à la performance du groupe Dentsu-Aegis venait donner sa vision sur l'évolution d'un métier qui n'a eu de cesse de se réinventer au cours des dernières années. "Alors que les modèles sont 'uberisés', l'enjeu pour un groupe comme le nôtre est de se projeter dans un monde post-digital et mettre en place les organisation, les process et business models adéquats."

Dans cette perspective, l'innovation doit jalonner le quotidien d'une agence comme iProspect. "Quand je fais le point sur les 10 dernières années, je me dis que le nombre de produits lancés pour s'adapter au marché ou le devancer est incroyable". Et de citer l'exemple du lancement de la cellule Isma, dédiée à l'achat sur les plateformes sociales. "On a optimisé la performance obtenue à des ratios de 35 à 65%", chiffre-t-il. 

Dans un univers de la communication généralement grevé par les dissensions entre filiales, le modèle Dentsu-Aegis détonne. "Nous avons un même compte de résultat pour l'ensemble des agences, ce qui évite toute schizophrénie et batailles intestines. Concrètement, mon bonus personnel dépend des performances de Dentsu-Aegis France et pas seulement de celles d'iProspect". Un travail collaboratif indispensable pour survivre à un "monde interdépendant" où "nul n'a la science infuse et où chacun, depuis l'annonceur jusqu'au média, doit apporter ses compétences". 

Après une année 2015 couronnée de succès, "le Recma nous a nommé agence de performance digitale la plus performante au monde", iProspect veut se focaliser sur trois objectifs : la satisfaction de ses clients, le bonheur de ses collaborateurs et l'innovation. Cela impose de renforcer les capacités de consulting de l'agence, d'améliorer les compétences en matière de data et de remettre le contenu au coeur de tout. "Les marques ont besoin de nourrir leurs contenus de manière plus personnalisée et diversifiée qu'avant", estime-t-il.

Aegis / Hashtag Media