Béatrice Leroux-Barraux (NRJ) "L'essentiel de notre CA pub digital viendra de l'audio programmatique"

Comment attirer plus d'annonceurs en radio ou rivaliser avec les Spotify ou Youtube en ligne ? Le point sur les grands chantiers du groupe de radio en 2018.

La directrice générale en charge du développement commercial et numérique du groupe NRJ, Béatrice Leroux-Barraux, était l'invitée de l'émission #Media. NRJ Global vient de publier les CGV 2018 de son pôle radio avec comme priorité l'intégration des radios du groupe dans les plans médias des produits grande consommation et la fluidification de l'accès aux stations pour les nouveaux annonceurs. "Nous voulons ouvrir le média radio au plus grand nombre", résume Béatrice Leroux-Barraux, convaincue qu'elle peut montrer son efficacité auprès des annonceurs de secteurs comme la boisson ou l'hygiène & beauté. 

"La radio est, après la télévision, le 2e media le plus efficace en matière d'acte d'achat", a rappelé Béatrice Leroux-Barraux. Aux annonceurs et agences de se pencher un peu plus sur la création audio pour proposer des dispositifs intéressants. C'est d'autant plus important que TV et radio se répondent.  "Nous proposons des offres cross-média, entre nos chaînes de TV et nos stations de radios." NRJ Global vient par ailleurs de créer la "NRJ Global Factory", une équipe dédiée à réalisation des opérations spéciales. "C'est un incubateur à idées qui doit réfléchir à des OPS innovantes et cross-médias". 

Avec un marché de la pub TV qui stagne et de la pub radio qui recule, le groupe NRJ doit accélérer sa mue digitale. "Le digital est une chance pour nos contenus car c'est un canal supplémentaire de diffusion", pointe Béatrice Leroux-Barraux. Aujourd'hui via les sites et applis du groupe, les réseaux sociaux et demain les enceintes connectées.  "Je pense qu'on va connaître une vraie révolution du son dans les années à venir dans la mesure où 50% des recherches se feront via la voix dans les années à venir." 

Problème, c'est aujourd'hui 20% de l'audience qui provient du digital... mais à peine 5% du chiffre d'affaires. "L'émergence de l'audio programmatique depuis près d'un an nous permet d'accélérer sur le sujet. Ce mode d'achat représentera à terme une part majeure de nos revenus display", annonce Béatrice Leroux-Barraux.

Celle qui a été nommée à la tête de la régie du groupe de radio fin août a également expliqué comment elle compte booster le poids du numérique dans les revenus de NRJ Global et challenger les géants du streaming comme Youtube, Apple ou Spotify. Là où les radios doivent réussir à capter une audience qui déserte progressivement les ondes : les millennials

Hashtag Media / Adtech

Annonces Google