Facebook peut booster le chiffre d'affaires des annonceurs

Bien utilisé, le réseau californien peut s'avérer être un outil marketing efficace, selon comScore, qui met en valeur sa capacité à toucher une audience plus importante que ce que l'on croit et à générer des ventes, online ou en magasin.

Il y a quelques jours, Andrew Lipsman, le vice-président de comScore expliquait : "Le 'earned media' de Facebook a un impact statistique significatif sur l'acte d'achat des internautes." A contre-courant des derniers sondages qui révélaient que 34% des utilisateurs de Facebook passaient moins de temps sur le réseau qu'il y a 6 mois, Andrew Lipsman promettait donc que l'étude à venir de comScore allait démontrer l'efficacité des publicités Facebook. C'est aujourd'hui chose faite avec la sortie de "The Power of Like 2", une étude qui met en avant le rôle des pages Facebook de marque, qui leur permet de toucher une audience plus importante que ce qu'il parait, une audience qui par ailleurs dépense plus d'argent que la population moyenne.


Au-delà du reach et de l'engagement, deux indicateurs traditionnellement pris en compte pour analyser le succès d'une campagne, l'étude s'est attardée sur la notion d'amplification qui constitue un reach étendu obtenu grâce à la promotion de contenus aux amis des fans de la marque, via le "earned" et le "paid" media. "Les marques sont capables de doubler le reach de leurs posts de pages grâce aux amis de leurs fans", explique l'étude. Un concept sur lequel l'offre lancée récemment par Facebook, "les sponsored stories", surfe allègrement.


amplification
Les amis des fans permettent à certaines marques de multiplier leur reach. © Facebook

Cette promesse de pouvoir toucher une audience plus importante que sa seule communauté de fans est d'autant plus intéressante que l'étude comScore démontre que, fans et amis de fans, dépensent en moyenne plus d'argent auprès de la marque concernée que l'utilisateur lambda. Dans le cas de Best Buy, le montant est doublé chez ces deux catégories.


panier moyen
Oui, Facebook permet de vendre ! © comScore

Si l'on en croit ComScore, avoir une approche sociale n'est donc pas incompatible avec le fait de générer des ventes, même s'il est évident qu'il faut appréhender Facebook comme un espace de CRM au sein duquel on échange avec sa communauté, plus que comme un simple lieu de vente. Une bonne nouvelle pour le réseau social dont la croissance du nombre de visiteurs uniques semble progressivement ralentir. Entre avril 2012 et 2011, ce nombre a augmenté de seulement 5% contre 24% sur la période précédente.

 

Facebook / Comscore