Facebook Ads : le top 10 des annonceurs en France

Facebook Ads top 10 des annonceurs Le JDN a analysé le classement des marques investissant dans des publicités Facebook, tel qu'établi par SEM Rush. La rencontre amoureuse, les jeux et la vente d'habits y ont la part belle.

Au cas où votre navigation sur le réseau social ne vous en aurait pas encore fait prendre conscience, sachez que les sites de rencontre ont un véritable coup de cœur pour les publicités Facebook. Un constat qui sonne finalement comme une évidence, tant les spécificités des Facebook Ads, avec des CPM relativement bas, des millions d'impressions disponibles et un ciblage efficace, semblent cadrer avec les attentes des spécialistes de la rencontre amoureuse. 


Le Top 10 des annonceurs sur Facebook
RangDomaineImpressions (en millions et sur un mois)
Source : SEM Rush
1Zooskers1 840,6
2Performads835,4
3Play the ville813,7
4Chefville640,5
5Adparlor415,5
6Airbnb316
7Zalando277,8
8Samsung275,3
9Avengers alliance269,7
10Modatoi255,2

Ainsi, c'est le réseau social spécialisé dans la rencontre amoureuse, Zooskers, qui avec pas moins de 1,8 milliard d'impressions servies ce mois-ci, est en tête. Il est suivi de près par Performads, une agence spécialisé dans l'achat d'espace sur Facebook qui a distribué des campagnes pour l'Apec et Canon, mais doit surtout sa première place à un autre site de rencontre. On retrouve ensuite deux univers étroitement liés à Facebook, les jeux The Ville et Chefville, édités par Zynga, qui connaissent un grand succès sur le réseau social. Autre agence spécialisée dans les Facebook Ads, Adparlor, une société canadienne, qui a acheté de l'espace pour Groupon, un peu, pour des sites de jeux, surtout.


Désireux sans doute de surfer sur la dimension communautaire de Facebook, Airbnb a beaucoup acheté ce mois-ci pour promouvoir son service de location d'hébergements de particulier à particulier. Les pure-players de l'e-commerce semblent également attirés par le filon, en témoigne la présence de Zalando et Modatoi. Samsung mis à part, on voit donc qu'il n'y a pas encore beaucoup de "grosses" marques qui communiquent massivement sur le réseau social. Encore moins lorsqu'il s'agit de marques de premium. Une conséquence directe du format des publicités proposées, peu efficaces en matière de branding. Cela pourrait toutefois changer avec l'arrivée du Facebook ad-exchange qui, ouvert au retargeting, offre de réelles perspectives aux e-commerçants.


ff ter
Top 5 des impressions diffusées par Performads. © SEM Rush

 

Facebook / Jeux