Thierry Vandewalle (Publicis Modem France) "Nous mettons l'accent sur le conseil en stratégie digitale"

Publicis Modem France vient d'être élue Agence de communication interactive de l'année. Son président revient sur l'évolution de l'agence depuis deux ans et son orientation pour l'avenir.

Publicis Modem France vient d'être élue agence de communication interactive de l'année. Comment a-t-elle évolué depuis sa création en France par le rachat de WCube en septembre 2007 ? Comment se positionne-t-elle dans le réseau internationnal de Publicis Modem ?  

Thierry Vandewalle. Depuis la création du réseau international en 2007, l'effectif a doublé pour atteindre 2 000 personnes réparties dans 50 pays. Et selon le classement Recma de mars 2009, Publicis Modem est le quatrième réseau interactif au niveau mondial.

Quant à l'agence française, elle est avec celle de Londres la plus importante du réseau. Nous comptons 150 collaborateurs alors que nous étions deux fois moins il y a deux ans lors du rachat de WCube. Notre chiffre d'affaires devrait s'élever à 15 millions d'euros en 2009, soit une hausse de 30 % environ par rapport à 2008. Cela correspond encore à, en moyenne, 100 000 euros par an et par personne. Ce chiffre est aussi valable pour le réseau à l'international avec cependant quelques variations selon les pays.

Pour 2010 enfin, notre ambition est de poursuivre sur la même tendance sachant que beaucoup de clients de Publicis avec lesquels nous travaillons n'ont pas encore fait l'expérience d'Internet.

 

"Les budgets Internet remontent car les décisions impliquent de plus en plus les directions générales"

La palette de services que vous proposez a beaucoup évolué cette année aussi. Pourquoi vouloir mettre l'accent sur le conseil dorénavant ?

En effet le périmètre de l'activité de l'agence s'est considérablement agrandi, de la construction de sites Web, à la création de contenus, au community management, en passant par les référencements naturel et payant, les data analytics, etc. Mais nous souhaitons dorénavant mettre l'accent sur notre offre de conseil en stratégie de communication digitale. En fait ce pôle existe depuis début 2008, mais nous allons le renforcer pour aller plus loin que la seule problématique de communication sur Internet. Le Web englobe non seulement la communication, mais aussi l'e-commerce, les intranets, etc. Bref, les clients demandent de plus en plus un accompagnement complet sur Internet : des conseils en stratégie, en organisation, sur les problématiques de prix, de gammes, de logistique ou encore de livraison... Chez Publicis Modem ils sont presque un sur trois à nous le demander. Et ce besoin va augmenter au fur et à mesure que le Web se développe. Imaginez qu'une entreprise du CAC 40 peut posséder une centaine de sites gérés par des directions différentes. La question est de savoir comment rationaliser leur gestion ou encore traiter les données qui en sont issues...

Notre objectif pour 2010 est donc de nous faire connaître pour cette compétence et d'étoffer notre équipe. D'ailleurs, aux Etats-Unis, Publicis Modem fait déjà beaucoup de conseil, c'est presque une agence de conseil à part entière.

 

Cela signifie-t-il que les budgets Internet vont augmenter selon vous ? 

Certains budgets ont été coupés du fait de la crise mais parallèlement, et c'est une tendance de fond, ils remontent car, Internet devenant de plus en plus stratégique, les décisions se prennent de moins en moins au niveau des directions des services informatiques et impliquent de plus en plus les directions générales. Et c'est bien pour cela que l'activité de conseil va se développer.

Publicis / Agences média