Les dépenses pub online dépasseront les 3 milliards de dollars en 2014 en France

Investissements pub online France eMarketer Le secteur est porté par l'explosion des investissements sur le mobile qui représenteront 14,7 % du marché online, selon eMarketer.

Les dépenses publicitaires online dépasseront les 3 milliards de dollars en 2014, selon les prévisions d'eMarketer, grâce à un regain de la croissance des investissements qui était de 7% l'année dernière, contre 4% en 2013. Sans surprise, le secteur est porté par l'explosion des investissements sur le mobile, qui ont pesé 14,7 % des dépenses publicitaires digitales en France en 2014 et 22,2 % en 2015. eMarketer va même jusqu'à prédire que le poids de ce dernier dans les investissements dépassera les 50% d'ici 2018. Sa croissance a ainsi été de 80% en 2014 pour un montant investi de près de 448 millions de dollars. En 2016, les dépenses publicitaires sur mobile en France dépasseront 1 milliard de dollars.

digital ad spending
Evolution des investissements pub online en France. © eMarketer

Les investissements sur mobile seraient donc enfin sur le point de rattraper les usages. Il faut dire qu'eMarketer estime désormais à à 26,7 millions le nombre de consommateurs en France possédant au moins un smartphone. Un nombre qui devrait frôler les 33 millions en 2015, toujours selon l'institut. Même démocratisation du côté de la tablette, utilisée par plus d'un tiers de la population au moins une fois par mois. 

mobile ad spending
Evolution des investissements pub mobile. © eMarketer
Selon eMarketer le mobile comptera au total pour 3% des dépenses publicitaires des médias cette année et devrait dépasser 12% en 2018. Une belle croissance qui ne permet toutefois pas à la France de se situer au niveau de ses voisins, bien plus matures lorsqu'on parle de mobile. Seule l'Espagne investit aujourd'hui moins dans le média, avec 1,6% de ses dépenses. En 2016, la France devrait toutefois également dépasser l'Italie.
A noter que les estimations d'eMarketer semblent en deça de celles de l'observatoire de l'ePub, piloté par le SRI, l'Udecam et PWC. Bertrand Baudichon, alors président de l'Udecam, annonçait ainsi en juillet 2014 que "le digital devrait dépasser les 3 milliards d'euros cette année, pour une part de marché située autour des 27%". Une performance qui devrait même, selon les estimations de PWC, lui permettre de dépasser le print dans le courant de l'année. Réponse le 29 janvier lors de la nouvelle édition de l'Observatoire de l'ePub.

Autour du même sujet