Mathieu Morgensztern (DigitasLbi) "Je crains plus la concurrence des SSII que celle des agences de communication"

Mathieu Morgensztern DigitasLbi Le PDG de DigitasLbi France est venu s'exprimer dans l'émission "Les Décideurs du Net" sur l'évolution du secteur de la communication digitale.

Mathieu Morgensztern, PDG de DigitasLbi France, était l'invité de l'émission "Les Décideurs du Net", présentée par le JDN et Décideurs TV en partenariat avec Offremedia, ce 5 juin à 12h30. "Aujourd'hui, le premier point de contact de la marque avec son audience est le mobile", explique-t-il en réponse à une étude d'Ericsson qui démontre la démocratisation des usages mobiles. "Le spécialiste mobile du groupe Publicis, PhoneValley, est d'ailleurs intégré complètement à DigitasLBI", précise Mathieu Morgensztern. 

Alors qu'il est devenu de plus en plus difficile pour une marque d'émerger, il rappelle l'importance d'apporter du contenu à valeur ajoutée. Pour se faire, Digitas a lancé il y a quelques mois, BrandLive, "un outil qui a vocation à repérer les conversations qui ont de l'intérêt pour les marques et de créer des dispositifs de contenus en temps réel permettant aux marques de prendre la parole sur ses sujets". Un outil déjà mis à contribution par Nissan dans le cadre d'événements porteurs, tel que le marathon de Paris.

"Un pure player doit être capable d'accompagner ses clients dans quatre démarches essentielles : les plateformes, la communication, le commerce et l'innovation servicielle", rappelle-t-il. "Nous aidons les marques à réfléchir comme des start-up et bousculer leur modèle". Dans cette optique, les agences pure-players doivent composer avec la concurrence de nouveaux acteurs plus technos, avec en tête de pont les SSII. "Nous avons gagné la refonte digitale de Renault-Nissan après une compétition extrêmement rude de Deloitte et Accenture". A tel point que cette menace lui semble "plus forte que celle des agences traditionnelles". 

Publicis / Les Décideurs du Net