Le PDG de Publicis satisfait de la mutation digitale du groupe

Dans une interview donnée au quotidien "Les Echos", Maurice Lévy indique que le marché de la publicité devrait connaître une reprise lente. Mais le PDG de Publicis compte bien profiter de la vitalité d'Internet pour booster son activité. Il prévient d'ailleurs atteindre son objectif de 25 % de chiffre d'affaires du groupe généré par ce levier marketing, soit deux fois plus que ses concurrents estime-t-il, et ce grâce à l'agence Razorfish dont il vient de finaliser l'acquisition. Celle-ci lui apporte à la fois de nouveaux talents, mais aussi des technologies et des clients. Il juge même le réseau international de l'agence américaine plus important que celui de Digitas (lire le dossier La galaxie Publicis tourne de plus en plus autour du Web, du 03/02/2009). Une mutation vers l'interactif initiée sous sa présidence et qui devrait perdurer sous celle de son successeur - le groupe lui-même recèlerait plusieurs candidats sérieux - qui prendra ses fonctions fin 2011.

Publicis / Chiffre d'affaires