AdSense : Google dévoile son modèle de partage de revenus


Le moteur de recherche a révélé sur l'un de ses blogs la part des revenus publicitaires qu'il reverse aux éditeurs d'AdSense pour l'hébergement de campagnes display et de mots-clés.

Opération transparence pour Google. Le moteur de recherche a officiellement publié sur l'un de ses blogs, lundi 24 mai, son modèle de partage des recettes publicitaires avec les éditeurs de sa plate-forme AdSense. Ces chiffres n'étaient jusqu'à présent connus que de quelques gros éditeurs, suffisamment puissants pour négocier en direct avec le moteur une répartition plus favorable des revenus générés à travers leurs sites.

Pour l'immense majorité des éditeurs, Google reverse 68 % des revenus au coût pour mille (CPM) dans le cadre de campagnes display (Adsense for content) et conserve les 32 % restants. Le groupe affirme que ce partage est inchangé depuis 2003. Pour les campagnes de mots-clés sur le programme AdSense, Google reverse 51 % du coût par clic (CPC) des mot-clés, soit la même part de recettes octroyée depuis 2005. Google insiste sur le fait que cette répartition lui permet de financer le développement de nouveaux produits et services.

Selon Reuters, le moteur envisageait déjà depuis quelque temps de rendre ces données publiques. Il aurait cependant attendu le bon moment pour les révéler, alors que sa position extrêmement dominante sur certains marchés suscite une inquiétude croissante de la part des acteurs du Web. Plusieurs enquêtes ont par ailleurs été ouvertes sur les pratiques du moteur par les autorités de différents pays, comme la Cnil en France sur Google Street View.

Reste que la publication de ces chiffres ne diminuera pas la dépendance de certains éditeurs au moteur. La part de revenus accordée aux éditeurs n'est généralement pas le principal critère de choix d'une plate-forme publicitaire. La forte présence de Google en ligne lui permet en effet de rassembler un grand nombre d'annonceurs et de négocier ainsi un coût par clic élevé. Peu de ses concurrents peuvent se le permettre.

Google / Moteur de recherche