La Cnil veut réguler la pub sur mobile via Bluetooth

La publicité sur mobile est amenée à se développer. En parti grâce aux dispositifs publicitaires communiquant par Bluetooth qui s'installent de plus en plus dans les cafés, les salles de concert et surtout les lieux publics. Mais la Cnil ne compte pas permettre un déploiement sauvage de ce système. Elle vient en effet de conseiller quelques règles de bases aux annonceurs : il n'est pas imaginable selon elle de solliciter par défaut toute personne passant à proximité de la borne pour lui demander d'accepter une publicité. Une méthode trop intrusive.

Selon elle "il est nécessaire de recueillir le consentement préalable du détenteur d'un téléphone portable, dans la mesure où l'envoi de messages publicitaires [...] via la technologie Bluetooth constitue une prospection directe au moyen d'un courrier électronique". Par exemple, la Cnil propose d'inviter les passants intéressés par le message publicitaire de rapprocher leur portable de la borne pour le recevoir, et ainsi être certain de ne pas spammer les autres.

Spam