Une député veut supprimer la taxe Google

Laure de La Raudière craint que la taxe de 1% sur l'e-pub ne coûte plus cher qu'elle ne rapporte.

La députée UMP Laure de La Raudière (Eure-et-Loir) ne veut pas entendre parler de la taxe Google. Elle a annoncé sur Twitter et sur son blog son intention de déposer un amendement visant à supprimer ce dispositif dans le cadre du projet de loi de finances rectificative qui doit être examiné à l'Assemblée nationale en juin prochain. La taxe Google avait été votée par le parlement fin 2010 mais sa mise en application a été repoussée au 1er juillet par le gouvernement.


Sur son blog, Laure de La Raudière estime que cette taxe est "inutile" et "contre-productive". "D'abord parce qu'elle taxe l'économie numérique, alors que celle-ci est en plein développement et créatrice d'emplois en France", "ensuite, parce qu'en très peu de temps, elle va couter de l'argent à l'Etat" : l'achat de publicité en ligne étant aisément délocalisable, la députée craint que cette taxe entraîne en une perte de TVA. Cette mesure pourrait ainsi coûter plus cher que les 25 millions d'euros de recettes supplémentaires prévus.

 

Google / Blog