Données personnelles : les acteurs prônent l'autorégulation

Aux Etats-Unis, l'Interactive Advertising Bureau (IAB), le Council of Better Business Bureau (CBBB) et la Direct Marketing Association (DMA) veulent donner des gages de bonne foi concernant l'auto-régulation des acteurs du Web et de la publicité au sujet de la gestion des données personnelles des internautes. Après avoir publié un guide de bonnes pratiques en juillet dernier, ces trois associations professionnelles annoncent la mise en place d'un système de surveillance des pratiques des entreprises en ligne. Objectif : éviter que le législateur américain, de plus en plus sollicité par les groupes de défense de la vie privé en ligne, n'impose une loi plus restrictive qu'une simple charte de bonnes pratiques.

Ces trois associations ont mandaté la start-up Better Advertising Project pour recruter un panel de 300 000 internautes. Ces derniers accepteront l'installation d'un logiciel qui permettra d'identifier l'ensemble des entreprises traçant le surf des internautes (ce logiciel a déjà identifié 250 entreprises impliquées dans la collecte de données personnelles). Ces données seront renvoyées au CBBB et à la DMA qui pourront déterminer quelles entreprises ne respectent pas leurs bonnes pratiques. Ces dernières seront invitées à s'y conformer, faute de quoi le CBBB et la DMA affirment qu'ils rendront leurs noms publics.

Etats-Unis / Interactive advertising bureau