L'e-marketing sera étroitement surveillé au Royaume-Uni

L'organisme britannique de contrôle de la publicité étend ses pouvoirs au-delà des campagnes en ligne payantes.

Depuis le 1er mars, les actions de marketing sur Internet des entreprises britanniques sont un peu plus surveillées. L'Advertising standards authority (ASA) annonce une extension de son pouvoir de contrôle sur les messages publicitaires. Jusqu'à présent, l'organisme ne pouvait surveiller sur le Web que la publicité payante, dont les bannières et les liens sponsorisés. Son nouveau mandat lui donne désormais également autorité sur le reste du Web, notamment sur les réseaux sociaux et sur les propres sites des entreprises, où elles n'achètent pas leur présence.

L'ASA ne peut poursuivre que les entreprises présentes physiquement au Royaume-Uni. Comme première sanction, une marque épinglée apparaîtra sur "un mur de la honte" sur le site de l'organisme, indique "Les Echos". Si une société française ne respecte pas la loi britannique, l'organisme contactera son homologue de l'autre côté de la Manche.

Autour du même sujet