AT&T limite (aussi) la bande passante de ses abonnés Internet

Décidément, le bridage de l'accès Internet a le vent en poupe aux Etats-Unis. Après le câblo-opérateur Comcast, qui a reconnu en octobre qu'il limitait les données échangées chaque mois par ses abonnés à 250 gigaoctets, et le FAI Frontier Communications qui a annoncé la semaine dernière envisager de facturer un à deux dollars supplémentaires par giga-octet de données transférées, au-delà d'un quota de 5 gigaoctets par mois, c'est au tour du premier opérateur télécoms américain, AT&T, d'envisager de limiter la bande passante de ses abonnés.

AT&T a lancé le 1er novembre un test auprès de ses abonnés de la ville de Reno (Nevada), visant à limiter le transfert de données par mois à 20 gigabytes pour les vitesses DSL les plus basses et à 150 gigabytes pour les vitesses de connexion  DSL les plus élevées. Le FAI indique que les abonnés auront accès à des outils permettant de surveiller leur consommation de bande passante et qu'un message d'avertissement leur sera envoyé lorsqu'ils auront consommé 80 % du seuil limite. Au-delà, le prix sera de 1 dollar le gigabyte consommé.

Etats-Unis / Comcast