La justice américaine s'oppose au rachat de T-Mobile par AT&T

Le département de la Justice veut bloquer le rachat du quatrième opérateur mobile par le second, une opération qu'il estime dangereuse pour la concurrence.

Le rachat de T-Mobile USA par AT&T représente une menace pour la concurrence. Telle est en substance la conclusion rendue mercredi 31 août par le département américain de la Justice concernant le projet de rachat de la filiale de l'allemand Deutsche Telekom pour 39 milliards de dollars (dont 25 milliards payés en numéraire). Le département de la Justice a déposé une plainte pour obtenir le blocage de l'opération. Selon lui, l'union du second opérateur mobile du pays (AT&T) et du quatrième (T-Mobile) devrait probablement entrainer une hausse des prix, préjudiciable pour les consommateurs. Deutsche Telekom et AT&T ont tous les deux annoncé leur intention de contester cette décision.


Selon Bloomberg, la somme que consent à payer AT&T représente près de 29 fois le résultat net de T-Mobile, ce qui en ferait la plus grosse valorisation dans le secteur des télécoms hors de Chine. En cas d'échec de la vente, "Bloomberg" estime que Deutsche Telekom ne pourrait pas espérer vendre T-Mobile USA sans consentir à baisser son prix d'environ 12 milliards de dollars.

Etats-Unis / Rachat