ADSL : Martin Bouygues lance sa grande offensive contre les marges de Free

Le titre d'Iliad chute fortement après l'annonce par Bouygues Telecom d'une offre triple-play à 19,99 euros.

La lutte sanglante que se livrent les opérateurs télécoms sur le secteur de la téléphonie mobile se déplace sur l'Internet fixe. Premier acteur à dégainer, Bouigues Telecom vient de dévoiler une offre triple-play (Internet, téléphonie fixe et télévision) à 19,99 euros par mois. Tout un symbole, c'est Martin Bouygues en personne qui l'a présenté. Elle sera disponible en début de semaine prochaine et comprend l'accès à 165 chaînes de télévisions plus des appels illimités vers les fixes en France et vers 121 destinations. 

Martin Bouygues avait déclaré la guerre à Free dans l'internet fixe en décembre 2013, annonçant alors "150 euros d'économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront ce service, ce qui fait une économie de 12,5 euros par mois". Et il a tenu parole. En conférence de presse ce mercredi matin, il a expliqué que "ce marché mature du fixe a besoin d'être bousculé avec des offres innovantes, il y a des acteurs bien en place, avec marge d'Ebitda de plus de 40%, réservées aux produits de luxe". Un discours qui vise Free, celui qui est venu lui saborder ses marges sur le mobile. Et Martin Bouygues veut désormais lui rendre la pareille sur l'ADSL, grâce auquel il finance justement son offensive sur le mobile.

Free n'a pas tardé à réagir. Acculé par une offre 10 à 15 euros plus avantageuse que la sienne, l'opérateur a annoncé le lancement d' une offre à 19,98 euros, via sa filiale low cost, Alice. De quoi freiner la chute de son cours de bourse qui dans l'intervalle avait perdu 10%, revenu à -7,5% en début d'après midi. Car désormais, c'est au tour de Free d'inquiéter les marchés sur l'état de ses marges.

Bouygues Telecom / Iliad