Free doit arrêter de traiter les clients de ses concurrents de 'pigeons'

Les deux opérateurs ont été condamnés dans deux affaires distinctes les opposant, chacune pour dénigrement.

Le tribunal de commerce de Paris a condamné Free à 25 millions d'euros d'amende à verser à Bouygues Télécom pour dénigrement, selon BFM TV. Le tribunal a par ailleurs interdit à Free d'utiliser le terme 'pigeon' pour qualifier les clients de ses concurrents. "Bouygues Telecom est satisfaite de la décision du Tribunal qui condamne les méthodes de communication de Free et lui interdit d'utiliser des termes dénigrants à l'encontre de Bouygues Telecom, sous astreinte de 100 000 euros", affirme l'opérateur.

La plainte déposée début décembre par Bouygues Télécom visait les termes utilisés par Xavier Niel lors du lancement de Free Mobile ('pigeon', 'vache à lait', 'arnaque'...) et les conséquences que ces propos avaient entraînés à la fois sur l'image de Bouygues Télécom et les comportements subis par ses vendeurs en magasins. Au total, l'opérateur estimait le préjudice subi à 64,6 millions d'euros et réclamait la somme de 98,8 millions d'euros (lire l'article : Les détails de la plainte de Bouygues contre Free pour dénigrement, du 16/01/12).

En parallèle de cette plainte, Free avait aussi attaqué Bouygues Télécom en justice, toujours pour dénigrement, précise BFM TV. Bouygues Télécom ayant été condamné à verser 5 millions d'euros à Free, ce dernier ne perdra finalement donc que 20 millions d'euros dans cette affaire.

Free / Bouygues Telecom