Le dividende numérique allemand inquiète Bruxelles

La commissaire européen en charge des télécoms, Viviane Reding a écrit au président de l'Arcep allemande, la BNA, pour lui demander de revoir les conditions d'attribution des fréquences mises en vente dans le cadre de l'arrêt du signal analogique de la télévision outre-Rhin. Selon le "Frankfurter Allgemeine Zeitung", la Commission européenne estime que les modalités d'allocation des fréquences pourraient être discriminatoires car elles n'intègreraient pas de limites d'acquisition pour les opérateurs. Ces modalités favorisant ainsi les plus gros acteurs du marché allemand : T-Mobile et Vodafone. Dans son courrier, Viviane Reding suggère que les deux plus gros opérateur cèdent une partie de leurs fréquences 900 MHz à E-Plus et O2 Germany, de manière à limiter les spectres de fréquences détenus par les deux premiers acteurs du marché au terme de la vente, qui doit avoir lieu en 2010.

Dividende