Les FAI américains défendent un haut débit limité

Répondant à une demande de la Federal Communications Commission (FCC), le régulateur américain des télécoms, les fournisseurs d'accès Internet américains se sont prononcés pour une définition conservatrice de la notion de haut débit. La FCC avait sollicité les FAI pour savoir comment elle devait définir le haut débit dans un rapport qu'elle doit rendre début 2010. Une question cruciale, compte tenu de l'importance du haut débit dans le plan du gouvernement de développement économique.

Pour Verizon, la FCC doit conserver sa définition actuelle d'au moins 768 kbit/s en débit descendant et 200 kbit/s en débit montant. AT&T de son côté estime que la définition du haut débit ne doit pas forcément englober la VoIP ou le streaming vidéo. Enfin, Comcast défend un haut débit “basique”, d'un débit symétrique de 256 kbit/s. Selon une étude récente, les Etats-Unis occupaient la 19ème place d'un classement mondial sur les vitesses de connexion (Lire l'article Constat mitigé pour l'Internet haut débit aux Etats-Unis, du 26/08/09).

Etats-Unis / VoIP