Free attaque Numericable pour parasitisme

Free demande 10 millions d'euros à Numericable qu'il accuse de parasiter son image.

Free a assigné Numericable mercredi 31 août devant le tribunal de commerce de Paris. Selon "PCImpact", Le fournisseur d'accès reproche à son concurrent d'avoir, via sa campagne de buzz baptisée "la révolution du mobile", cherché à le parasiter et ruiner ses propres efforts de communication, alors que Free s'apprête lui-même à entrer sur le marché du mobile. Free réclame 10 millions d'euros de dommages et intérêts à Numericable.


Au début du mois de mai, Free avait déjà contacté Numericable par l'intermédiaire de son avocat pour souligner la proximité entre sa campagne et la communication de la filiale d'Iliad : le terme "révolution" renvoie au nom de la dernière version de la Freebox, "Freebox Révolution". "Free est régulièrement synonyme de 'révolution' " ajoutait l'avocat. Numericable n'en a visiblement pas tenu compte.

Juridique / Free