Free veut des fréquences pour le très haut débit mobile


En 2010, Free Mobile aura l'opportunité d'acquérir de nouvelles fréquences 3G, et surtout de préparer l'avenir en se plaçant sur le très haut débit mobile.

Récent titulaire d'une licence d'opérateur mobile sur le réseau 3G (lire l'article : Ce que Free veut faire de sa licence 3G, du 18/12/10), Free prépare maintenant l'avenir. Son directeur général, Maxime Lombardini a ainsi confirmé l'intérêt de l'opérateur pour les nouveaux lots de fréquences mobile qui vont être attribués par l'Arcep en 2010.

Premier objet de convoitise de Free : le reliquat des fréquences 3G (dans la bande 2,1 GHz) qui restent à attribuer. L'Arcep a prévu de lancer un nouvel appel à candidatures au cours du premier semestre, ouvert uniquement aux opérateurs actuels. C'est-à-dire Orange, SFR, Bouygues Telecom et désormais Free Mobile.

En parallèle, l'Arcep prépare aussi l'attribution des fréquences des bandes 800 MHz et 2,6 GHz qui permettront le déploiement des réseaux mobile à très haut débit. Des réseaux de nouvelle génération qui permettront aux opérateurs de répondre au boom de l'Internet mobile et de ses usages toujours plus gourmands en bande passante.

Ainsi, selon l'Arcep, sur les 60 millions d'abonnés mobile en France, 14 millions le sont sur les réseaux 3G. Un chiffre en progression de près de 90 % en un an grâce à au succès des smartphones et au décollage de l'Internet mobile. Le volume de trafic sur le réseau haut débit d'Orange a ainsi été multiplié par 2,6 l'année dernière, et l'opérateur s'attend à un doublement en 2010. Pour suivre les usages du mobile, Free Mobile devra donc s'intéresser de près à ces fréquences, même si, tempère Maxime Lombardini, Free ne sera pas acheteur "à n'importe quel prix".

Free / 3G