Orange et T-Mobile fusionnent au Royaume-Uni


France Télécom et Deutsche Telekom annoncent un rapprochement de leurs activités mobiles outre-Manche, créant ainsi le numéro un du secteur.

Le Royaume-Uni ne fait plus exception en Europe dans le secteur de la téléphonie mobile. Orange UK et T-Mobile UK vont en effet fusionner, réduisant ainsi à quatre le nombre des opérateurs présents sur ce marché, comme c'est le cas en Allemagne, Italie et Espagne, en attendant la France l'année prochaine. Les deux entreprises l'ont annoncé ce mardi 8 septembre, confirmant ainsi des informations de la presse britannique.

Une co-entreprise va être créée, détenue à part égale par France Télécom et Deutsche Telekom. Avec 37 % de part de marché, elle deviendra leader du secteur, devant O2, filiale de l'espagnol Telefonica (28 %), Vodafone (25 %), et 3 (7 %). Les deux marques seront conservées pendant au-moins 18 mois après la signature définitive.

Pour France Télécom, cette fusion lui permet de ne pas avoir à s'endetter davantage en rachetant la filiale du groupe allemand. Les deux actionnaires se limitent à prêter chacun l'équivalent d'environ 712 millions d'euros à la nouvelle structure. Celle-ci sera dirigée par le patron d'Orange UK, Tom Alexander, secondé par le PDG de T-Mobile UK, Richard Moat.

L'intégration des deux opérateurs devrait générer 4 milliards d'euros de synergies. La signature de l'accord définitif est prévue fin octobre. L'opération doit ensuite être validée par les autorités britanniques de la concurrence. L'Ofcom, le gendarme des télécoms du pays, a toujours souligné le rôle bénéfique pour les consommateurs de la forte concurrence sur le marché du mobile.

Orange / Part de marché