Un quart des Européens a le haut-débit chez lui

Si l'Europe devance les Etats-Unis en matière d'abonnements haut-débit, les vitesses de connexion restent bien supérieures en Asie.

 

25,6 % des Européens disposent d'un abonnement à l'Internet haut-débit contre 23,9 % il y a un an, rapporte la Commission européenne, qui précise que près d'un tiers des lignes à haut débit de l'Union bénéficient de débits supérieurs à 10 Mbits par seconde, contre 15 % seulement il y a un an. En croissance annuelle de 45 %, le haut débit mobile concerne à ce jour 6 % des particuliers de l'UE.

 

Neuf pays d'Europe - la Belgique, le Danemark, la Finlande, la France, l'Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Suède et le Royaume-Uni - affichent en outre une proportion de nouveaux abonnés supérieure aux 26,4 souscriptions pour 100 personnes que l'on rencontre aux Etats-Unis.

 

Toutefois, l'Europe reste à la traine de l'Asie, en particulier du Japon et de la Corée du Sud, en termes de vitesse de connexion. En juillet 2010, 29 % seulement des lignes haut-débit de l'UE bénéficiaient d'un débit supérieur à 10 Mbits/s et 5 % de 30 Mbits/s ou plus. La Commission désire que tous les accès haut-débit soient portés à au moins 30 Mbits/s d'ici 2020 et a fixé un objectif de 50 % des foyers au dessus de 100 Mbits/s. Aujourd'hui, 1 % des Européens dispose d'une connexion fibre à son domicile, contre 12 % des Japonais et 15 % des Coréens du Sud.

 

Asie / Etats-Unis